Comment réaliser l’isolation des combles et du grenier ?

En fonction des saisons, la température d’une maison peut devenir trop élevée ou trop basse. Il est nécessaire d’équiper son habitation de matériaux isolants, dans le souci de conserver une bonne température entre les murs. En outre, l’isolation thermique permet de réaliser d’importantes économies d’énergie. Dans cet article, nous nous intéresserons aux combles et au grenier qui constituent à deux la première zone de déperdition énergétique, en présentant les meilleures façons de les isoler.

La délicate isolation des combles

Les combles sont beaucoup exposés au soleil. Ils sont donc la première cause d’élévation de température dans une habitation pendant l’été et, durant l’hiver, c’est toujours par-là que le froid hivernal gagnera la maison. Il faut donc réaliser une bonne isolation thermique des combles et du grenier pour limiter au mieux la variation de température et conserver un confort thermique. Il y a plusieurs manières d’isoler les combles, suivant que les matériaux isolants sont placés sur la surface inhabitable sous la toiture ou sur la surface à être occupée.

Ainsi, s’agissant du premier cas, les matériaux isolants sont, le plus souvent, posés directement sur le plafond séparant les pièces habitables. S’agissant de l’isolant des surfaces occupées, les matériaux isolants peuvent être posés en intérieur, directement sur la charpente, ou par l’extérieur, par-dessus les chevrons, une méthode appelée sarking qui, en plus de l’isolation thermique, garantit aussi une bonne isolation phonique. Isoler vos combles n'a rien n'a avoir avec le bricolage que vous faites le dimanche chez vous.

L’isolation du grenier et ses particularités

Pour isoler le grenier, il faut tenir compte d’un élément fondamental : la solidité du plancher. Si la surface est solide, les matériaux isolants sont poser au-dessus du plancher ou entre celui-ci et le nouveau revêtement de sol. Pour les plancher non solide, il est recommandé de remplir tout le sol, dans le moindre coin, d’isolant dont l’épaisseur peut varier entre 15 et 23 cm. Toutefois, on peut aussi opter pour une isolation du grenier par le toit, en intérieur, avec une épaisseur de matériaux isolants allant de 15 à 20 cm,   ou par l’extérieur, la couche d’isolant remplaçant ainsi la couverture du toit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *